[com] Nos agences
[ins] Nous rejoindre
[com] Recherche (bouton)

-

[com] Contact
Téléphone
Recherche

Hausse des coûts de l'énergie

Les températures clémentes de ce mois d'octobre ont permis de décaler la mise en route du chauffage collectif au 2 novembre 2022, permettant ainsi de limiter les coûts.

Nous entendons tous parler du contexte particulièrement défavorable concernant les prix de l’énergie. L’impact pour les locataires Sarthe Habitat sera d’autant plus perceptible pour les logements chauffés au gaz ou à l’électricité.

Pour les locataires résidant dans des logements alimentés par des chaufferies collectives au gaz, Sarthe Habitat a négocié en 2020 un contrat de fourniture à un coût très avantageux, pour la période du 01/01/2021 au 31 /12/2022.

Les conditions tarifaires de fourniture de gaz naturel pour l'année 2023 et les suivantes ne sont pas encore totalement finalisées, toutefois l’ampleur des hausses pourra, selon les logements, refléter les échos parus dans la presse ces derniers mois. Ce phénomène est accentué par le fait que nos prix actuels (valables jusqu’à fin 2022) sont particulièrement bas. L’écart avec les nouveaux prix du marché en 2023 sera d’autant plus important (estimé entre 3 à 4 fois plus élevé).

Des hausses de prix d’électricité sont également à prévoir et pourront être significatives, notamment pour les logements en chauffage électrique.

Anticiper, autant que possible

L’augmentation des coûts énergétiques s’explique par une diminution des ressources en gaz, engendrée entre autres par la reprise de l’activité suite à la fin progressive de la pandémie et le conflit ukraino-russe. Parallèlement, la France fait face à une nette baisse de sa production d’électricité nucléaire.

Soucieux du bien-être de ses locataires, Sarthe Habitat suit de très près ces réalités et anticipe les prochaines évolutions et leurs impacts sur les charges locatives, notamment pour les logements au chauffage collectif.

Concrètement, Sarthe Habitat augmente les provisions de charges des locataires concernés, afin d’anticiper les futures hausses et ainsi éviter un écart trop important lors de la régularisation des charges de chauffage. Une autre mesure pour diminuer les impacts financiers sera de limiter la température des immeubles collectifs à 19°. 

Des ateliers dispensant des conseils pour réaliser des économies d’énergie seront proposés localement.

 

Baisser la température d'1°, vous fait économiser 7% d’énergie (moyenne calculée par l'ADEME)

Le bouclier tarifaire : pour qui ?

Le "bouclier tarifaire" a été mis en place le 1er novembre 2021 et il est prolongé jusqu’à la fin 2022. Actuellement pour Sarthe Habitat, seuls les logements alimentés par des réseaux de chauffage urbain, soit à Coulaines et Allonnes, sont concernés par ce dispositif. À partir de 2023, tous les logements en chauffage collectif bénéficieront du bouclier tarifaire. Lorsque nos prix d’achats d’énergies dépassent le seuil défini par le gouvernement, une aide est calculée via le système du « Bouclier tarifaire ».

Cette aide est reversée à Sarthe Habitat, qui la répercute directement sur les charges.

Planning de remboursement du bouclier tarifaire à Allonnes et Coulaines :

  • 1ère phase : novembre à décembre 2021, visible sur les quittancements modifiés de septembre ou octobre 2022
  • 2ème phase : janvier à juin 2022, visible sur la régularisation de charges envoyée en avril 2023
  • 3ème phase : juillet à décembre 2022, date de perception non connue pour le moment

visuel pour BV76Guillemet ouverture vert  Nous anticipons le plus possible l’augmentation du prix du gaz pour éviter de grosses régularisations de chauffage l’année prochaine. C’est difficile car des paramètres sont incertains. Nous envisageons d’adapter nos provisions mois par mois, tout en limitant leurs hausses. Guillemet fermeture vert

Jimmy, Responsable pôle charges locatives.

Espace entreprises
Espace collectivités
Espace locataire
Des questions ?